Image aléatoire
Galerie
Mini sondage
La question est simple, êtes-vous pour ou contre la possibilité de finir plus tôt ???












Résultats

 

Le magasin Auchan ouvre désormais tous les dimanches matins à Gueugnon. Ce qui n’est pas pour plaire à tout le monde. Pour sa première ouverture hier, et suite à l’appel d’une partie des salariés, les manifestants étaient près de 80 devant l’entrée de l’hypermarché pour s’opposer aux dimanches travaillés et sensibiliser le public. Parmi eux, des représentants de la CGT, de la CFDT et du PCF, ainsi que des élus et notamment du maire de la ville, Dominique Lotte. Une partie de la clientèle s’est même joint au mouvement. Côté salariés, ils n’étaient que sept sur les 98 que compte le magasin, guidés par Maxime Jacquet, salarié et membre du CE. Pour lui, il fallait faire quelque chose pour préserver ce jour de repos : « car la vie de famille est menacée, tout comme les conditions de travail. Il n’y a pas de repos compensatoire ni de rémunération supplémentaire ». Il est donc demandé par les salariés un accord écrit avec la direction pour définir les conditions particulières de travail le dimanche (base du volontariat, choix du jour de repos de la semaine suivante,…), ainsi qu’une rémunération supplémentaire pour ces dimanches travaillés.




Le: 21/02/12



Le: 14/02/12




Vous avez des questions, faites nous les parvenirs par mail...




:top

Le: 14/02/12




La Commission Nationale d'Aménagement Commercial (CNAC) qui s'est réunie le 17 janvier 2012 a autorisée l'extension de 1 270 m² de l'hypermarché «AUCHAN» situé au sein de l'ensemble commercial « La Porte des Alpes ».

La surface de vente du magasin passe donc de 14 800 m² à 16 070 m².



Le: 14/02/12


160 personnes se sont retrouvées sur le parking d'Auchan, cet après-midi, suite à une alerte au gaz.

Vers 17 h 15, une odeur suspecte ressemblant à celle du gaz s'est répandue dans une partie du magasin Auchan, route de Pressures. Aussitôt, Jean-Louis Guillot a fait donner l'alerte. Rapidement sur place, les pompiers de Clamecy (une dizaine de personnels commandés par le lieutenant Moysan) ont établi un périmètre de sécurité, ordonnant l'évacuation des lieux. Environ 160 personnes, y compris les personnels, se sont retrouvées par -5°, sur le parking.




Le: 07/02/12

Le magazine "Que Choisir" fait le point sur les prix dans la grande distribution : son chariot témoin a augmenté de 6.8% en un an, une hausse bien supérieure à l'inflation.

Dans son numéro de janvier, le magazine a relevé les prix d’un chariot rempli d’une trentaine de produits de marques pour pouvoir comparer d’une enseigne à l’autre. Ce sont des produits de grande consommation : des rayons épicerie, boissons, ultra frais, surgelés mais également des rayons hygiène-beauté, entretien, bébé et animaux domestiques.

Avec cette liste de courses, Que choisir a relevé les prix dans plus de 1.700 grandes surfaces, aussi bien des hypers que des supermarchés, dans pratiquement toute la France.

Au final, plus de 120.000 prix ont été décortiqués.

Entre 2010, date d’un précédent relevé, et 2011, les prix ont augmenté de 6,8 %. Alors que le chariot coûtait en moyenne 46,74 € en 2010, en 2011, il a fallu débourser 49,93 € pour acheter les mêmes produits.

Comparé à l’inflation officielle calculée par l’Insee qui est de l’ordre de 2,5 % en 2011, c’est plus du double.

Parmi les produits ayant le plus augmenté, on peut citer la viande, surtout la viande bovine, mais aussi le café, l’huile, les produits laitiers, les céréales, les biscuits, les boissons aux fruits et sodas.

Avec pour certains de ces produits des hausses à deux chiffres : + 23 % pour certaines marques de café, + 15 % pour de l’huile de tournesol ou de colza, + 12 % pour certains desserts lactés ou des pâtes à tartiner aux noisettes.

Quelques baisses aussi, moins de 1 % de diminution, donc il vaudrait mieux parler de prix qui stagnent. La seule véritable baisse relevée concerne de la charcuterie, des rillettes du Mans, en baisse de 4 %.

L’envolée des cours de certaines matières premières ces deux dernières années a indiscutablement renchéri le coût de fabrication. C’est le cas pour le café, le blé… Pour autant les industriels n’en ont-ils pas profité pour accroître leur prix de vente ? La grande distribution l’affirme. Et Michel-Edouard Leclerc a été le premier à monter au créneau pour dénoncer ces hausses inadmissibles qui venaient amputer le pouvoir d’achat des ménages. Et, pour rendre encore plus crédibles ces propos, il a refusé par exemple de vendre dans ses magasins les produits Lactalis, c’est-à-dire le lait Lactel, le beurre et le camembert Président.

Mais la grande distribution ne mérite pas pour autant un prix de vertu. Que choisir constate que dans un contexte de hausse des prix de fabrication,

l’occasion est trop belle pour les grandes surfaces d’en profiter pour pousser les étiquettes et accuser l’industrie agro-alimentaire.

Le rapport Chalmin remis d’ailleurs en juin dernier au Président de la République ne fait que confirmer les analyses de Que Choisir : Quand les prix augmentent au niveau de la production, la grande distribution profite de l’aubaine pour accroître ses marges. Quand les prix baissent à la production, les prix dans les grandes surfaces baissent rarement, au mieux, ils stagnent.



Comme hier et comme demain...



Source : France Info / Que Choisir




Le: 07/02/12

«Les grands distributeurs ont accepté le principe (...) de participer» en fournissant les aliments nécessaires pour mener à bien la campagne 2011-2012, a indiqué Frédéric Lefebvre, jeudi, sur France 2. L'objectif, a-t-il précisé, étant «d'atteindre tout ce dont (les Restos du Coeur) ont besoin».

Selon le secrétaire d'Etat, les groupes Casino, Auchan, Carrefour ont d'ores et déjà «donné leur accord pour fournir de quoi faire ces repas qui vont manquer sans doute à horizon de février ou mars».« Si on veut que ce soit à temps dans les entrepôts (...), pour que les repas puissent être offerts, il faut s'y prendre maintenant», a relevé Frédéric Lefebvre, lançant un appel «à toutes les entreprises qui pourraient accepter de participer à cet élan de générosité».

Le président des Restos du Coeur Olivier Berthe avait rapporté lundi une hausse «de l'ordre de 5 à 8%» du nombre de personnes s'alimentant auprès de l'association depuis le début de la campagne. «Si on devait constater 5% de personnes en plus durant toute la durée de la campagne, soit l'hypothèse basse, cela représenterait cinq millions d'euros de besoins en plus», a-t-il indiqué à l'AFP, lançant un appel à la générosité nationale pour recueillir cette somme qui représente 5 millions de repas.


Le: 30/12/11

vendredi 09.12.2011

Plusieurs dizaines de salariés de l'hypermarché Auchan de Petite-Forêt mènent une action de débrayage ce matin de 10 h à 12 h.

Des revendications salariales sont à l'origine du mouvement. La direction du magasin a fait appel à des membres de l'encadrement pour prendre la place aux caisses des salariés grévistes.





Le: 11/12/11
 «  1  2  3 ... 22  23  24  25  26  27  28  29  30  31  »